Le gnomon de Saint-Sulpice

Le gnomon de Saint-Sulpice

   Considérée pendant des années comme l’une des églises les plus laides de Paris parce que l’une des plus massives, l’intérêt des touristes pour la deuxième plus grande église de Paris était à son plus bas niveau depuis des années. La publication du Da Vinci Code a faite redécouvrir cette église à de nombreuses personnes. Dan Brown y affirme que Saint-Sulpice était un repère de la confrérie protégeant le graal et que son sol est criblé de messages symboliques. Quoi qu’il en soit, il est exact que l’église recèle un élement étrange en son sein : un gnomon du XVIIIème siècle. Mais qu »est-ce donc qu’un gnomon ?

 

Le gnomon, construit à partir de 1737, permet à l’époque de déterminer la date précise de Pâques. Cette fête chrétienne, qui commémore la résurrection du Christ, doit être en effet célébrée à la pleine lune suivant l’équinoxe de printemps, entre le 22 mars et le 25 avril. Les scientifiques qui encouragent alors l’installation du gnomon, veulent aussi étudier avec précision les mouvements de rotation de la Terre.

Les Cassini, une dynastie d’astronomes, qui dirigèrent successivement l’Observatoire de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles, vont ainsi calculer que l’obliquité de l’axe de la Terre diminue de 45 secondes d’angle par siècle. Les mesures actuelles diffèrent seulement d’une seconde et quelques centièmes.

 

Le mot Gnomon est emprunté au latin Gnomon qui veut dire aiguille de cadran solaire, venant du grec Gnômôn qui désignait une règle ou ce qui sert de règle. Par dérivation un gnomon est le nom du plus simple cadran solaire : un bâton planté verticalement dans le sol, ou même encore plus simple l’homme lui-même. Il est connu depuis l’antiquité par les Égyptiens , les Chaldéens et les Grecs. L’heure peut se déterminer soit en fonction de la longueur de l’ombre, soit en fonction de son orientation. Le gnomon a donné son nom à l’art de la construction des cadrans solaires : la gnomonique

 

Dans le bras nord du transept, la présence d’un gnomon, sous la forme d’un obélisque et d’un fil de laiton incrusté dans le monument et dans le sol de l’église, en direction du sud. Il a été installé au XVIIIe siècle par les savants de l’Observatoire de Paris à la demande du curé du lieu, désireux de fixer précisément la date de l’équinoxe de mars, et par conséquent celle de Pâques. Tous les jours de l’année, quand le soleil est au zénith, ses rayons traversent une lentille située dans le vitrail du transept sud et viennent frapper la ligne de laiton, plus ou moins proche de l’obélisque suivant la période de l’année

http://www.sciences.univ-nantes.fr/physique/perso/gtulloue/Soleil/Heure/Gnomon.html

Publicité

13 réflexions sur “Le gnomon de Saint-Sulpice

  1. Merci pour ce bout de l\’histoire!! et si je me trompe pas, pendant la dernière visite à Paris du pape Jean Paul II il a célébré une messe dans cette église, assez petite en somme. amitié, joanna

  2. J\’ai aime Da Vinci Code mais plus pour son histoire que son côté religieuxSinon ton billet est très bien construit et instructifBisous ensoleillés d\’Alsace Maurtimer

  3. Je pensait comme Dani… nous sommes ignorants !!!!! Je sais maintenant d\’où vient ce nom…. il n\’y a plus qu\’à s\’en souvenir….!!!Pluie entrecoupée de soleil sur la ville rose… Toulouse est quand même cool pour les vacances …!!!Et vive le wifi pour connecter nos portables ….! Bisous !

  4. BONJOUR MAURTI!VERITABLE PUITS DE SCIENCE ET DE CONNAISSANCES.Amitié de SAPHOProfite du printempsLe temps a laissé son manteauLe temps a laissé son manteauDe vent, de froidure et de pluie,Et s\’est vêtu de broderies,De soleil luisant, clair et beau. Il n\’y a bête ni oiseauQu\’en son jargon ne chante ou crie :Le temps a laissé son manteau ! Rivière, fontaine et ruisseauPortent, en livrée jolie,Gouttes d\’argent, d\’orfèvrerie,Chacun s\’habille de nouveau :Le temps a laissé son manteau.C d’ Orléans

  5. Bonsoir MaurtimerJ\’ai connu le Gnomon de Saint Sulpice dans le roman de Dan Brown,je prefère mieux le livre que le film.Interessant ton billet, merci pour le partage.Amicalement Hervé

  6. "Le transept est une nef transversale qui coupe à angle droit la nef principale !!!",bon donc rien à voir avec le transat qui serait bien installé en bord de mer !!!bonne soirée maurti et puis des bises !!!gab vient de se faire arracher une dent….mais tu sais bien dans la famille on souffre en silence hahaha !!!

  7. Bonsoir Maurtimer,Toujours aussi intéressants tes billets… C\’est passionnant de savoir que nos ancètres utilisaient cette méthode mathématique pour déterminer l\’heure qu\’il était. Maintenant il nous suffit simplement de regarder notre horloge digitale sans réfléchir pour se dire que c\’est l\’heure du café ou du repas!Bonne soirée et très bonne semaineGros bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :