Des sales gosses à l’honneur !

benoit hapiot

Touche finale pour la bande de « sales gosses » de Benoit Hapiot,qui prendront le chemin de Meschers dès le 19 juin 2013. Place d’honneur pour ces vilains garnements, car ils seront aux premières loges pour fêter les vingt ans de la bibliothèque.

Benoit Hapiot, peintre, graveur , sculpteur  a installé son atelier à Crazannes depuis 2000. Diplômé des Beaux Arts, professeur d’art plastique à Rochefort, il  y a enseigné également l’histoire de l’art et de la photographie . Depuis 1996 il a choisi d’être artiste plasticien indépendant. Toutefois sa passion de transmettre est toujours bien présente puisqu’il donne des cours de peinture et anime des stages tout public. Il intervient régulièrement en tant qu’animateur culturel au lycée Cordouan de Royan pour les classes de philo.

Son univers artistique est à la limite de l’art sacré, la vie, la mort, l’ombre et la lumière sont des thèmes bien présents. L’art est populaire dit- il, à chacun de s’approprier ses œuvres selon sa sensibilité. Benoit Hapiot transporte les spectateurs  dans les contes de Grimm, où le contraste du gentil et du méchant  laisse la place au questionnement.

C’est lors d’une expo en Russie qu’il a eu l’Idée de créer ces « sales gosses », sortes de gremlins à la mode  des calaveras mexicains. Une série de huit sculptures aux couleurs flashies qui ne manqueront pas d’interpeller le public. Peut-on rire de tout, « le coq U » ou « la famille lapin » surmontés de petits squelettes,  apporteront peut-être la réponse.

Publicités

5 réflexions sur “Des sales gosses à l’honneur !

  1. bonjour Maurtimer,
    heureusement que certains ont l’envie de transmettre !!!
    bises du jour , j’y joins un peu de la chaleur saharienne qui sévit en alsace,
    suis partageuse ….

  2. Une façon de sculter et de pratiquer son art de plasticien qui sort de l’ordinaire et qui n’est pas pour me déplaire. Il y a comme tu l’écris si justement un mélange d’art sacré et de profane, un heureux mélange de vie et de mort. Les sculpteurs du Moyen-âge pratiquaient déjà cette technique quand ils décoraient les cathédrales.
    L’influence des « calaveras » mexiicains est certaines et cet homme a su trouver son style en dosant intelligemment et avec talent toutes ses influences.
    Si son expo passe par chez moi, nul doute que j’irai la voir car c’est le type d’artiste et d’oeuvre qui me plait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :