La pêche de la pibale ou civelle

La pêche de la pibale ou civelle est une grande tradition dans l’estuaire, c’est aussi la plus lucrative. Ces alevins d’anguilles sont pêchés dans l’estuaire grâce à des chalutiers portant de grands filets latéraux, les « pibalours ». Ces embarcations sont aussi nommées « bateaux libellules ». Depuis les années 1980, la pibale est vendue sur les marchés asiatiques et bénéficie d’une forte valeur ajoutée. Mais la ressource s’épuise et de moins en moins de pibales remontent l’estuaire de la Gironde

Publicités

6 réflexions sur “La pêche de la pibale ou civelle

  1. tout comme Pascalou, je trouve très joli ce nom de beau « ibellule »
    normal ces filets on dirait des ailes fragiles !!!
    j’ai remarqué aussi le lys royal sur le chalutier !!!
    bises !!!

    ps oh je viens d’entendre à l’instant là la mort de Maurice André, très bon trompettiste que nous connaissions grâce à ses passages chez Jacques Martin !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :