Love etc

Benjamin Caillaud se place en marge des événements en photographiant ce qu’il nomme les « banlieues du spectacle ». Attaché à faire le récit de l’existence de ses contemporains, il focalise son attention sur celles et ceux qu’il baptise les « anonymes de l’histoire ». Au gré de ses reportages, Benjamin Caillaud aime à saisir les amants des villes comme les amoureux des champs. Une façon pour ce photographe libre et autonome
de proposer un point de vue rafraîchissant sur le monde avec des images, sans mise en scène, captées à New-York, Barcelone, Rome, Berlin, Dublin ou . Royan. A partir de sa série Love etc., le photographe dresse quinze tirages au format XXL sur le sable de la promenade de la Grande Conche, la plage centrale
de Royan. Espace public porteur d’un message , elle permet à l’artiste d’aller à la rencontre du grand public.

Et parfois cet imaginaire collectif rejoint la réalité, immortalisé par le modeste photographe que je suis ……

Publicités

10 réflexions sur “Love etc

  1. Les photos ont l’air sympa…… La seule chose qui me gêne c’est que bien souvent les photographes professionnels utilisent des figurants pour avoir une image mieux composée et pour éviter les problèmes liés au droit à l’image des personnes.
    Bien amicalement

  2. Jolie photo, je souhaite une longue carrière au photographe…
    Elle est vraiment originale cette mairie…
    Bonne soirée à toi Georges.

  3. tu en fais des trouvailles dis moi… il a de l’avenir ce jeune ! et toi tu l’as bien mis en valeur

    et bien c’est l’été en CM… super ! ici aujourd’hui un peu de pluie plus que bienvenue car tout est si sec… mais en contrepartie pas de partie de foot avec le petit dans le jardin… la partie a été organisée dans le couloir … il était content !!!!

    gros bisous mon ami lointain !!! à bientôt

  4. T’étais caché pour prendre la photo ou bien ils étaient tellement, euh tellement quoi 😉 qu’ils n’ont rien vu ???
    Je vais voir plus haut, j’ai une journée de retard, ouf, ouf !

  5. un peu à la manière de Doineau, mais lui ne faisait que du noir et blanc, enfin je crois ?
    son Baiser de l’ Hôtel de Ville fût très polémiqué … mais les protagonistes avaient posés pour lui –

  6. Je rejoins Nana dans son commentaire. cet homme saisit des bout de vie, des tranches de bonheur anonymes volés ça et là.
    Il saisit une image qui dégage une émotion à un moment donné dans un lieu qui va avec l’action et ce que doivent ressentir les acteurs.
    Cette façon de cueillir des petites tranches de vie rappelle la façon d’agir de Robert Doisneau qui allait ça et là en quête de la photo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :