Payer en monnaie de singe

Payer en monnaie de singe:

Au XIIIe siècle, Saint-Louis décida qu’il faudrait payer une taxe pour emprunter le pont qui, à Paris, reliait l’île de la Cité à la rue Saint-Jacques.
Il y avait toutefois une exception à cette règle : les forains, bateleurs ou jongleurs qui possédaient un singe pouvaient, en guise de paiement, faire faire son numéro à leur animal.
C’est cette forme de paiement particulier qui a donné naissance à notre monnaie de singe.

Publicités

6 réflexions sur “Payer en monnaie de singe

  1. Et bien grace à toi, je viens de découvrir la signification
    de l’expréssion monnaie de singe, merci Georges.
    Ce village a été très bien réstauré, il est magnifique…
    Bon dimanche à toi.
    Amitiés. Hervé

  2. Je connaissais cette expression et son origine.
    Si mes souvenirs sont bons, il arrivait même que les forains qui faisaient leur numéro à l’entrée du pont soient parfois légèrement rémunérés par quelques badauds plus généreux que d’autres.
    Malheureusement, cette coutume a disparu : voilà qui pourrait être intéressant pour quelqu’un qui aurait dressé son chien et ferait son numéro aux péages d’autoroute ! D’ailleurs, le motard qui embarque à bord du bac a emmené avec lui un singe bien installé tout à l’arrière et pourtant, cela ne l’empêche pas d’être contraint de payer son écot !
    Salut à toi le Charentais.
    Trigwen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :