Bécassine

Bécassine est un personnage de bande dessinée apparu pour la première fois dans le premier numéro de La Semaine de Suzette, magazine pour fillettes, le 2 février 1905.

Survenue trois ans avant Les Pieds Nickelés, la naissance de Bécassine est aussi celle de la bande dessinée moderne, la transition entre les histoires illustrées et la vraie bande dessinée. Son style de dessin, au trait rond, vif et moderne, inspirera une ligne graphique, la ligne claire, dont 25 ans plus tard Tintin sera le plus beau fleuron

Publicités

7 réflexions sur “Bécassine

  1. Chez ma mère il y avait les albums originaux, je ne sais pas qui a pu les prendre quand elle est décédée.
    Elle les avait eus de sa soeur qui était née aux environs de 1900, ma mère était de 1914, je les ai beaucoup feuilletés.
    Amitiés et bon dimanche

  2. Bécassine c »e n’est pas » ma cousine !!!
    enfant, j’aimais bien la savoir en Bretagne !!!
    pourtant elle n’était pas belle comme celle de ta photo,
    mais un personnage sympa !!!
    et pourtant pourtant je n’ai pas tout a fait 105 ans !!!
    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz es !!!

  3. Bécassine ! J’en ai lu plus d’un album chez ma grand’ mère. Ce personnage célèbre qui fait désormais partie du patrimoine français de la B.D ne fut pas bien accueilli par les bretons jusque dans les années 30 -40.
    Il faut préciser que le créateur de personnage s’était inspiré beaucoup de ces jeunes bretonnes qui débarquaient à Paris pour y trouver un travail. Elles étaient pour la plupart les bonnes dans des familles très bourgeoises. L’auteur a pris en exemple sa bonne qui étai bretonne et avait commis une gaffe.
    Il crée au départ une femme arrivée de Bretagne, simplette, niaise, sotte ou naïve et un peu « nunuche » d’où son nom d’héroïne qui signifie « Femme stupide ou ridicule », un prénom qui n’avait donc rien de valorisant. Bon nombre de bretons prirent à juste titre ombrage de personnage qui était une caricature simpliste de la petite provinciale paumée.
    Ce n’est que quelques années plus tard que les auteurs la firent évoluer et la rendirent plus finaude qu’elle ne le paraissait. En effet, cette employée de maison parvenait à résoudre des énigmes grâce à ses déductions et son bon sens.
    Si Chantal Goya a relancé le personnage, en réaction le chanteur Dan ar Bras a chanté « Bécassine ce n’est pas ma cousine » !
    Trigwen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :