Thé à la menthe où t’es citron ?

Thé à la menthe où t’es citron ?
au théatre Fontaine
 
N’y allez pas courez y ……….
 
 

C’est l’histoire d’une troupe de comédiens qui répète une pièce de boulevard où il est question d’un gentleman cambrioleur qui s’est introduit chez une aristocrate.
Tout y est : le cocu, l’amant dans le placard et les quiproquos attendus. Nous sommes à quelques jours de la première, rien n’est prêt ; les techniciens restent flegmatiques, la costumière est à côté de la plaque et la metteur en scène nébuleuse est débordée par les évènements. Chez les comédiens l’ambiance est électrique, l’actrice principale est au bord de la crise de nerf à cause… du jeune premier, le fils du producteur, imposé – le bouquet ! Maladroit, timide, naïf et gaffeur il fait ses premiers pas sur les planches. C’est parti pour être un Vaudeville miteux joué par des acteurs calamiteux.
 
Le soir de la première arrive, et là… ça tourne au délire, en une succession d’imprévus qui s’enchaînent dans une folie vertigineuse. Les acteurs tentent désespérément de récupérer catastrophes sur catastrophes. C’est une apothéose de quiproquos et de gags inattendus… c’est chacun pour soi, rendez-vous aux saluts.

 

Souvenez vous des précédents grands succès de Patrick Haudecoeur : " Frou-Frou les bains ", "Les p’tits vélos ", "La valse des pingouins".
 
 
 
Tiens pour le plaisir deux critiques au hasard:
C’est véritablement l’école du thé-atre par le vaudeville, totalement démonté au passage, ou comment maitriser la justesse de son rôle tout en interprétant totalement à côté de ses pompes, l’excercice de style n’est pas si simple. Des répétitions foireuses à la "première" dynamitée on passe un excellent moment. Le public est toujours aussi surpris et emballé par la décadence des évènements. Recette simple mais vraiment joviale !
 
Mon ado pleurait de rire, mes filles ont adorées, un couple de personnes agés devant nous etaient hilares, .. toute la salle se laisse prendre et emporter dans cette pièce jubilatoire !

Auteur : Danielle Navarro Haudecoeur et Patrick Haudecoeur
Artistes : Nathalie Cerda, Jean-Luc Porraz, Isabelle Spade, Patrick Haudecoeur, Jean-Pierre Lazzerini ou Bob Martet, Edouard Pretet, Sandra Biadalla
Metteur en scène :
Patrick Haudecoeur

Publicités

7 réflexions sur “Thé à la menthe où t’es citron ?

  1. Il y en a qui ont de la chance d\’avoir un théatre à proximité ………..pas notre cas… dans notre contrée !!!Snifffffffffff !!!!!!!!! Bon, puisque c\’est comme ça ………..je boude !!!!!!!!!!!!! Na !!!!!!!!!!Bises !

  2. En effet ! c\’est pareil pour moi mais au théatre de Caen, on laisse plus la place au classique, à certains auteurs de théatre moderne et ennuyeux, à des comiques et imitateurs et aux chanteurs dépassés qui ne remplisent pas un Zenith ! Le bon vieux théatre de boulevard, un vaudeville ? vilà qui se fait rare dans ce théatre ! Trigwen

  3. bonsoir maurti,déja le titre fait sourire et attire… !!! il pique notre curiosité … !!!appliques toi pour la pâte demain faut pas de grumeaux,c\’est sympa , je trouve une soirée crêpes en famille !!!gros bisous et bonne soirée !!!

  4. Elle ne doit pas etre mal cette piece vu la description que tu en donne…Comme tu dis tention a ne pas trebuchet car sinon hop dans les oubliettes du chateau…Amicalement et bonne soirée crepes….

  5. coucou Je retiens ce titre au cas où le spectacle passe à GrenobleJe vois que tu as eu droit au commentaire sybillin de Chendd. Je n\’ai rein regardé…Plein de bonnes choses pour toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :