Azay-le-Rideau

 le château d’Azay-le-Rideau
 
Au cœur de la Touraine, découvrez le château d’Azay-le-Rideau, bâti sur une île au milieu de l’Indre. Visitez un joyau de la Renaissance française, édifié sous le règne de François Ier. Du majestueux parc à l’anglaise, goûtez la magie des façades de pierre ciselée se reflétant dans l’eau
 
 
 
L’apparence actuelle du château d’Azay le Rideau date de cette formidable période de créativité architecturale que fut le début du règne de François 1er. Jusqu’alors le château d’Azay le Rideau avait un but défensif et ressemblait à toutes les forteresses de la régions : pont-levis et mâchicoulis. En outre son architecture renvoyait l’image de la puissance du seigneur qui en était le maître.


La forteresse initiale fut soumise à plusieurs événements, et notamment l’incendie provoqué par Charles VII pendant la guerre de Cent Ans.

 

A la fin du XVème siècle, l’architecture et le décor des demeures françaises seigneuriales va évoluer. Les bâtisseurs s’entourent d’artistes italiens et le château d’Azay le Rideau s’inscrit dans cette évolution primordiale de notre architecture royale.

 
 
 
Azay conjugue l’allure du château français traditionnel, avec ses hautes toitures, ses poivrières effilées, ses longues travées de fenêtres et de lucarnes, et la majesté de l’ordonnancement à l’italienne qui confère aux façades une grande symétrie. L’entrée est inspirée de celle de Vaux-le-Vicomte. À l’intérieur de la cour, le grand escalier ouvert déploie un exubérant décor sculpté. De ses loggias, on peut admirer le parc créé à l’époque romantique. 
 
 
En 1518, Gilles Berthelot, riche financier du royaume, fait construire à l’emplacement de la petite forteresse, achetée par son père, deux grands logis en équerre protégés par les bras de l’Indre. Le château illustre alors son éblouissante ascension sociale et enracine son récent titre de noblesse.  Berthelot prend peur et s’enfuit à Metz. En 1529, il meurt à Cambrai où il s’est réfugié. En 1791, il est acheté par le marquis Charles de Biencourt.  L’Etat, quant à lui, rachète le château vidé de son mobilier et dépourvu de terre en 1905
 
 
 
Le monumental escalier droit concentre l’essentiel du très riche décor sculpté ; colonnes, pilastres, entablements, coquilles et médaillons. Il est la principale innovation et l’élément de prestige de l’édifice. Cet escalier s’inspire du modèle italien de l’escalier rampe sur rampe. Il est ouvert sur la cour d’honneur par des loggias et sur le paysage côté parc par de grandes baies. Il innove par sa forme, mais également par sa position dans le corps principal du bâtiment. Ses quatre niveaux de baies cintrées et jumelées marquent les demi étages.

 
 
 
 La loggia.- En rebroussant chemin, on retrouve le palier du grand escalier que l’on emprunte pour accéder à la loggia supérieure .La montée des marches s’effectue sous le regard des personnages sculptés dans les médaillons de la voûte
 

 
Publicités

13 réflexions sur “Azay-le-Rideau

  1. Majestueux ce château ! Et ses toitures hyper pointues …. !Beau décor pour une belle visite …. Les châteaux de la Loire valent le détour…. !Bisous à toi, en espérant que tout va bien !

  2. J\’au un souvenir d\’enfance au chateau d\’Azay le Rideau……Mon premier spectacle historique de son et lumières j\’espère que tu vas bien George ?Moi, mon escapade à Roscoff est déja bien loin, une semaine de reprise faite !Bon Vendredi, Maurtimer.GrosBisouC@thy*

  3. Quel beau château tout de blanc vêtu et à l\’intérieur on dirait une égliseEncore une fois j\’aurais aimé je pense vivre dedans, je ne sais pas pourquoi c\’est ainsi !A côté d\’un petit appart c\’est clair qu\’il y une différence ;-)Bisous Maurtimer et bon vendredi

  4. bonjour maurti,heureusement qu\’il a existé françois Ier !!!les chateaux de la Loire me font tjrs penser à l\’école primaire, comme il était difficile de retenir tous les noms des chateaux à l\’époque !!! qu\’il est beau ce chateau, celui là je ne pense jamais l\’avoir visité, me rappelle même plus l\’avoir vu en miniature !!!je lis bribri , et je me dis qu\’elle aurait eu bien froid dans un chateau !!!bisous et belle journée !!!

  5. on ne sait plus faire de telles bâtisses (rires) et c\’est bien dommage…. je ne sais plus lequel des chateaux de la Loire a un magnifique escalier à double révolutions…. superbe… que de génie dans les mains de nos ancêtres ! que de mains d\’or ! je suis toujours admirative, que ce soit pour les chateaux ou les églises construites avec tant de précision et je dirai "d\’amour"…. gros bisous à toi … à bientôtMinou

  6. L\’on va parfois bien loin voir de jolies choses alors que nous en avons à portée de main dans notre belle France, mais l\’un n\’empêche pas l\’autre, bon grand weekend à toi.

  7. tu vois maurti, comme un mot le matin sur le blog,peut nous amener bien loin, et même au resto , enfin peut être !!!là j\’écoute J.Lang, trop bien Lemoine !!!bisous et bon dodo !!!

  8. Voilà un château que j\’aimerais visiter! Si je me souviens bien, il a servi de modèle à celui de la Belle au Bois Dormant de Disney. C\’est un joyau de la Renaissance, époque fascinante!Belle journée, GAB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :